Tout sur l'immobilier à Paris (15ème) et alentours
revente bien immobilier à Paris 15
Vendre un bien

Au bout de combien d’années peut-on revendre un bien immobilier ?

Quel est le délai minimum à respecter avant de se lancer dans la revente d’un bien immobilier à Paris 15 ? C’est l’une des questions qui peuvent passer par la tête d’un propriétaire. La réponse à cette question dépend de plusieurs critères, dont les frais d’achat et les éventuels frais de vente, ou encore le prêt en cours et l’évolution des prix. On vous explique ce qu’il faut savoir.

Revente d’un bien immobilier à Paris 15 : le délai minimal pour revendre dans les meilleures conditions

Un projet d’acquisition est généralement un projet sur le long terme. L’objectif de la majorité des acheteurs est de vivre plusieurs années dans le bien qu’ils achètent. Cependant plusieurs raisons peuvent vous pousser à revendre votre propriété. Il peut s’agir d’une raison professionnelle, d’un accident de la vie ou d’une évolution de votre situation personnelle.

Pourtant, pour rentabiliser la revente d’un bien immobilier à Paris 15, il faut attendre un certain nombre d’années après l’acquisition. En moyenne, il est conseillé de garder un logement au moins 5 ans pour éviter la perte d’argent à la revente. Mais quelles en sont les raisons ?

Les points à considérer avant une revente

Les frais d’achat

En premier lieu, vous devez vous baser sur les frais liés à l’acquisition, en plus du prix du bien. Notamment :

  • Les frais de notaire qui s’élèvent jusqu’à 8% dans l’ancien,
  • La commission de l’agence immobilière dans le cas où vous confiez votre vente à un agent immobilier (jusqu’à 10% du prix),
  • Les frais relatifs au prêt immobilier dont les intérêts, l’assurance et les frais de dossier…
  • Le montant des éventuels travaux nécessaires avant l’emménagement.

Les différentes charges et les impôts viennent compléter ces frais.

Compte tenu de ces frais d’acquisition qui boostent le prix initial du logement, sans modifier sa valeur, la revente d’un bien immobilier à Paris 15 n’est donc rentable qu’au bout d’un certain nombre d’années. Notamment 5 ans en moyenne, mais cela repose sur les dépenses et l’évolution du marché.

Les frais de revente

Notez qu’une cession engendre également des coûts. Vous devez mettre la main au portefeuille pour réaliser les diagnostics immobiliers, pour la rémunération de l’agence, les pénalités en cas de remboursement anticipé du prêt ou encore le déménagement… Et même si vous ne passez pas par un professionnel, la publication de votre annonce et la valorisation de cette dernière requiert des frais. Sans oublier le temps à consacrer pour l’organisation des visites et la prise en charge des offres et de la phase de négociation.

Le prêt immobilier en cours

Si vous avez financé votre acquisition via un prêt immobilier, vous devez également considérer le coût de ce dernier. Et ce coût est important dans le cas où la durée du crédit est longue et que la revente se fait tôt. Rappelez-vous que les mensualités des premières années sont surtout constituées des intérêts d’emprunt.

En outre, si vous prenez la décision de restituer la totalité du crédit avant son échéance, vous devez vous attendre à des pénalités qui peuvent s’élever jusqu’à 3% de la somme restante due.

revente bien immobilier à Paris 15

L’évolution du marché

Avant une revente d’un bien immobilier à Paris 15, vous devez aussi analyser l’évolution du marché, notamment des prix. Si les prix sont en hausse, vos chances de booster votre bénéfice seront élevées, ce qui vous donne la possibilité de rentabiliser votre achat dans un délai plus court. Mais vous devez bien vous renseigner sur le marché local. Mais même dans ce cas, la rentabilisation complète de votre acquisition est pertinente qu’après 5 ou 6 ans.

Un bien neuf

Si le logement que vous désirez revendre est un logement neuf, vous devez aussi prendre en compte le délai pendant lequel il est considéré comme tel, soit 5 ans. Une revente d’un bien immobilier à Paris 15 neuf avant 5 ans vous permet alors de trouver un acheteur à un bon prix. Cependant, attendre 6 ans garantit l’amortissement de tous les frais liés à l’achat.

Pour conclure, il est préférable de conserver votre logement assez longtemps pour rentabiliser l’achat. Certaines situations vous permettent néanmoins d’obtenir une belle plus-value sans devoir attendre longtemps, par exemple la vente d’un logement d’exception off market.

Article écrit par:

Avatar

Directeur d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer