Tout sur l'immobilier à Paris (15ème) et alentours
location saisonnière à Paris 15
Louer un bien

7 questions au sujet de la location saisonnière

Quel type de location voulez-vous privilégier ? La longue durée, en proposant un appartement vide ? Le moyen terme, en mettant à la disposition des locataires potentiels un logement meublé ? Ou bien encore la location saisonnière ? Cette dernière option consiste à louer un bien immobilier à des personnes de passage, pour une durée allant d’une nuit à plusieurs semaines. Tenter la location saisonnière à Paris 15, ça vous dit ? Avant de vous lancer, voici 7 questions pour tout savoir à ce sujet.

1- Qu’est-ce que la location saisonnière à Paris 15 ?

Si vous choisissez la location saisonnière à Paris 15, vous devez mettre votre bien à la disposition des locataires de passage pour une courte durée. Ceux-ci peuvent rester une nuit, une semaine, un mois – il n’y a pas de règle, ni de durée minimum. On parle aussi de location de type touristique, puisque ce type de bien immobilier se loue surtout pendant la haute saison dans les zones les plus fréquentées. Sachez que vous devez également proposer des meubles avec le bien loué. Plus de détails au sujet des divers types de location sur cette page.

2- Quelles sont les démarches à effectuer pour louer en saisonnier ?

Notez que les démarches à effectuer pour une location saisonnière à Paris 15 ne sont pas les mêmes qu’en vue d’une location classique. Tout simplement parce que tout repose sur votre situation.

  • Dans le cas où le logement proposé à la location est votre résidence principale, il faut que vous soyez le propriétaire des lieux ou que vous ayez obtenu l’autorisation de votre bailleur si vous êtes locataire. La durée totale de location à l’année ne doit pas dépasser 4 mois.
  • Si vous désirez louer en saisonnier pendant toute l’année, vous avez l’obligation de déclarer le logement auprès de la mairie de votre commune. C’est aussi valable pour les impôts et pour la copropriété.

Les diagnostics immobiliers restent obligatoires même pour une location saisonnière à Paris 15. Seulement, le DPE n’est à fournir que si vous comptez louer plus de 4 mois par an. Et dans la région Parisienne, une taxe de séjour par nuit est appliquée.

3- Comment les revenus sont-ils imposés ?

Si les revenus issus de la location classique sont fonciers, ce n’est pas le cas en saisonnier. Étant donné que votre location est considérée comme une activité commerciale, les revenus qui en sont issus sont imposés comme des BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Après, c’est le montant des revenus qui détermine le régime d’imposition. S’ils n’atteignent pas 32 100 euros par an, vous êtes soumis au régime micro-BIC, vous donnant droit à un abattement forfaitaire de 50 % pour couvrir vos charges. Une fois ce seuil dépassé, le régime réel s’applique et vous pouvez déduire vos charges de vos revenus.

4- Doit-on fixer un nombre maximum de locataires ?

Ce n’est pas une obligation, mais cela reste conseillé. Si vous avez prévu de ne recevoir que 5 personnes dans le cadre de votre location, et que 10 personnes viennent occuper le bien, les choses peuvent se compliquer. Les équipements et les installations disponibles ne correspondent pas dans ce cas.

5- L’assurance habitation est-elle incontournable ?

L’assurance n’est pas obligatoire en vue d’une location saisonnière à Paris 15. En outre, cela concerne surtout le locataire, car c’est lui qui doit contracter l’assurance pour son séjour au sein de votre logement. Il a le choix entre bénéficier de son assurance habitation, faire une souscription d’une couverture pour la durée du séjour, ou risquer de ne pas s’assurer. Cependant, vous êtes libre d’assurer votre bien pour le compte des occupants.

location saisonnière à Paris 15

6- Faut-il ajouter un descriptif dans l’annonce de location ?

Les locataires potentiels ne peuvent pas visualiser le bien qu’ils vont louer sans un descriptif agrémenté de photos. Il est donc crucial d’intégrer ce descriptif à votre annonce, ou d’envoyer un document dédié après la prise de contact. Il est constitué d’une présentation des lieux, de la localisation du logement et des équipements mis à disposition. Mais ce descriptif doit aussi mentionner les commodités et les lieux intéressants à proximité. Enfin, les différentes conditions de votre location saisonnière à Paris 15 doivent aussi y apparaître, notamment le montant du loyer, le mode de règlement et le moment du versement, les conditions d’annulation…

7- Peut-on confier sa location saisonnière à un professionnel ?

Une location saisonnière requiert beaucoup de temps et d’énergie. Étant donné que les locataires peuvent changer chaque jour, vous pouvez passer votre semaine à ne faire que cela ! Vous devez veiller à ce que les occupants soient partis, faire le ménage avant l’arrivée des nouveaux locataires, répondre à leurs questions si besoin… Pas pratique, lorsque l’on a un travail à plein temps à côté ! La gestion locative professionnelle est donc la meilleure alternative pour mener à bien votre projet de mise en location en saisonnier. Choisissez la bonne agence immobilière, celle qui se charge de tout, et vous pourrez ainsi pleinement profiter des bénéfices de votre location touristique !

Article écrit par:

Avatar

Directeur d'agence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Partagez
Tweetez
Enregistrer